Transfert de connaissances sur l’ammoniac

Réduction des pertes d’ammoniac de l’agriculture

Le projet

Situation initiale

Dans le cadre de projets Ressources, 21 cantons ont obtenu des progrès considérables en termes de réduction des émissions d’ammoniac lors de l’épandage d’engrais de ferme (pendillards) et en partie également dans l’entreposage du lisier (couverture des fosses). Les mesures de construction dans les étables, en dépit des recommandations de mise en œuvre de la Confédération, de la recherche et des autorités cantonale, et malgré des contributions d’incitation, n’ont que peu été mises en œuvre. Environ un tiers des émissions d’ammoniac issues de la production animal proviennent de l’étable et de l’aire d’exercice.
Selon les objectifs environnementaux pour l’agriculture les émissions d’ammoniac de l’agriculture doivent être limitées à 25'000 t par an. Sans efforts supplémentaires pour toutes les catégories d’animaux et à toutes les échelles des émissions, cet objectif ne peut être atteint. Les déficits en termes de mise en œuvre sont particulièrement élevés dans les mesures de construction.

Facteur limitant exemples pratiques et transfert de connaissances

Ni les exploitations agricoles, ni les entreprises de construction et d’installations d’étables, ni les services cantonaux de vulgarisation n’osent recommander des systèmes d’étables permettant de réduire les émissions d’ammoniac, pour la faisabilité desquels ils ne seraient pas « prêts à mettre la main au feu ». Ceci car il n’y a pas plus mauvaise publicité qu’un maître d’ouvrage affligé durant des décennies d’un système insatisfaisant.
Malgré de grands efforts de recherche et de mise en œuvre, aucune mesure de construction ne s’est imposée largement dans la pratique jusqu’à présent, encore moins dans la production bovine, responsable de plus de 75% des émissions. Le transfert de connaissances doit être accru, et il ne faut pas attendre des décennies pour que des mesures constructives incontestées s’établissent dans la pratique.

Objectifs du projet „Transfert de connaissances Ammoniac“

Finalité: Le transfert de connaissances en matière de réduction des pertes d’ammoniac de l’agriculture, avec un focus particulier sur les mesures de construction, est accru.

Objectifs du projet:

  1. Les acteurs concernés ont un niveau de connaissances équivalent en ce qui concerne les mesures et instruments recommandés, leur efficacité et les possibilités de mise en place.
  2. Les connaissances issues de la pratique, de l’expérience et de la mise en œuvre d’exploitations innovantes sont mises en forme et à disposition de tous les intéressés (apprendre des pionniers de la pratique).
  3. L’échange de savoirs et d’expériences entre acteurs concernés est initié et intensifié.

Durée et organisation du projet

Durée du projet: 2016 mise en place, 2017 à 2020 mise en œuvre

Direction de projet: AGRIDEA (Michel Fischler) et Agrofutura AG (Annelies Uebersax, Sibille Jenni)

Groupe d’accompagnement:  Identique au groupe de travail Etable et ammoniac de l’OFAG et se compose de représentants de l’OFAV, l’OFAG, services cantonaux de l’agriculture et de l’environnement, agriculture, construction, recherche.     

Experts: En particulier de la recherche : intégration d’experts selon les besoins

Le projet est financé par

Office fédéral de l’agriculture (OFAG)

Office fédéral de l’environnement (OFEV)

22 cantons et la principauté de Liechtenstein soutiennent le projet:
Services cantonaux de la protection de l’environnement: AG, AI, AR, BE, BS, BL, FR, GL, LU, NW, OW, SG, SH, SO, SZ, TG, TI, UR, ZG, ZH, Principauté de Liechtenstein
Services cantonaux de l’agriculture: AR, FR, GL, GR, JU, LU, NW, OW, SH, SO, SZ, TG, UR, ZG, ZH